Louer et tester un VTTAE : MONDRAKER E-PRIME 27,5″

Lors d’un voyage en bord de mer sur la côte Atlantique, j’ai voulu tester un Fat-Bike électrique ou VTTAE. Me rendant dans le premier loueur de vélo que je vois en face de la mer, le vendeur me répond qu’il ne connait personne qui loue ce genre de matériel dans les environs. Cherchant vite fait sur internet, je vois un loueur en proposant à 10 km de la maison de vacances.

Ce n’est pas un Fat-Bike avec des pneus de 26 X 4.0 mais des roues de 27,5 X 2,8 ce qui me convient parfaitement. Arrivé à la boutique, je n’ai pas le choix, tous les vélos sont loués sauf un, en taille L : parfait, c’est parti !

Premiers tours de roue sans moteur, le vélo est agréable à conduire, la suspension est bien souple comme je l’aime et le frein mord bien. N’ayant pas l’habitude, j’ai trouvé le bike lourd à manœuvrer à l’arrêt (presque 20 Kg). Et, petite option que je n’avais jamais testée, la tige de selle télescopique sur la simple pression d’une gâchette.

Voilà le moment de mettre le moteur en route. Il faut bien préciser que ce vélo à une assistance électrique, il faut donc pédaler pour que le moteur se mette en route (la législation française impose que le moteur se coupe quand le vélo atteint les 25 Km/h, sinon, il n’est plus considéré comme un Vélo à Assistance Electrique).

Quatre modes d’assistance suivant vos besoins et les sensations recherchées. Du mode Eco, au mode Turbo, il y a de grosses différences. Le mode Eco permet au cycliste de moins peiner et d’atteindre les 25 Km/ facilement, par contre, dès la première montée, il va falloir pédaler plus fort, ou enclencher les modes plus puissants. Le mode turbo est clairement mon mode préféré, les démarrages sont très vifs et nous atteignons vraiment facilement et rapidement les 25, 26 ou 27 km/h sans forcer sur route ou chemin plats.

Pour faire du hors-piste, là aussi, l’assistance est vraiment appréciable. J’ai tester les dunes et chemins ensablés de la cote (dans la foret de la Coubre entre Royan et La Tremblade), et, rien à redire, ça va presque trop vite pour moi, ou je ne suis pas habitué. 😉

Concernant l’autonomie, J’ai fait 26 Km dans l’après-midi et je n’avais pas tué la moitié de la batterie, tandis que j’avais utilisé que le mode Turbo, donc, à voir sur une utilisation prolongée.

Ce VTT Electrique étant le premier que je teste, je suis obligatoirement séduit par un tel engin, mais l’achat mérite tout de même réflexion. Car ce modèle Mondraker E-Prime peut se trouver à moins de 3 000 €. Ce n’est donc pas à portée de toutes les bourses. Je vous conseille, comme moi, d’essayer la location : 30 € pour une demi-journée, ce qui est relativement raisonnable pour s’éclater un après midi.

Les +

  • Agréable à rouler
  • Différents mode d’assistance
  • Tige de selle télescopique
  • Trop facile de rouler à 26 Km/h 😉
  • Autonomie suffisante pour un après midi

Les –

  • Trop lourd à manœuvrer et sans l’assistance
  • Prix à l’achat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *