Snowboard Nitro Prime

L’hiver, la saison tant attendue par les amateurs de glisse en tout genre, petits et grands, et comme chez 3bms on est fan de glisse, nous avons décidé de tester pour vous un snowboard débutant/intermédiaire de chez Nitro !

Le Nitro Prime est une planche polyvalente, large et stable, possédant un cambre inversé afin d’être facile lors des changements de direction. Elle se décline en différentes tailles : 152, 155 et 158cm, afin de s’adapter au mieux au gabarit du rider et a son style de glisse. Nous avons choisi la taille intermédiaire qui nous paraissait être un bon compris, sur laquelle nous avons monté des fixations Burton freestyle.

Sur les pistes cette planche procure tout de suite de bonnes sensations et se veut rassurante pour le snowboardeur débutant, sa largeur et sa souplesse rendent cette board très tolérante. Nous nous autoriserons d’ailleurs quelques petites fantaisies en « press » tant elle est souple.

Hors des sentiers battus, elle excelle également de facilité et « gomme » littéralement les défauts du sol, la glisse et l’accroche sont très bonnes dans la poudreuse et les descentes s’enchaînent à un rythme soutenu sans que nous ressentions de quelconques douleurs articulaires malgré de nombreux sauts et autres évolutions hors-piste.

Nous n’avons cependant pas essayé cette board en park, car ce n’est pas l’utilisation à laquelle elle se destine et nous ne possédons pas le niveau suffisant pour envoyer des gros tricks.

Pour conclure, si vous êtes un rider de niveau débutant/intermédiaire et que vous souhaitez un snowboard facile d’accès, polyvalent et vraiment réussi esthétiquement nous ne pouvons que vous indiquer ce modèle qui se trouve à moins de 300€ (prix auquel il faudra rajouter les fixations et les boots si vous n’en possédez pas).

 

Les +

  • Look
  • Facilité
  • Glisse
  • Prix

Les –

  • On cherche encore …

Comment se protéger efficacement du froid ?

L’hiver ainsi que le froid sont arrivés mais est-ce pour autant que vous devez arrêter de pratiquer votre sport favori ? Absolument pas !

Nous allons vous donner quelques astuces afin de lutter efficacement contre le froid sans trop se couvrir et en conservant une bonne liberté de mouvements.

Utilisez des sous-vêtements thermiques : le plus souvent en matières synthétiques (polyester), ce sont des vêtements dit de « première-couche », proches du corps et d’une grande souplesse afin de ne pas gêner le sportif dans ses mouvements. Il existe des hauts et des bas de différentes longueurs afin de s’adapter au mieux à votre utilisation et sont utilisés dans toutes les activités « outdoor » qu’elles soient sportives, de loisir ou professionnelles. Attention l’offre est très large et le panel de prix varie beaucoup suivant la technicité du produit, cela dépendra de votre utilisation. Dans tous les cas, privilégiez le confort et la respectabilité, évitez le coton qui restera humide durant la pratique et augmentera la sensation de froid.

Pour le haut du corps portez une seconde couche en matière technique également ou encore à base de laine, évitez toujours le coton ainsi que la matière polaire qui elle aussi retiendra l’humidité.

Enfin pour la 3eme couche, privilégiez un coupe vente léger pour couper le froid et l’humidité mais attention ce dernier doit aussi être pourvu de systèmes d’aération sinon vous allez rapidement « étouffer » sous votre veste ! Une capuche ainsi qu’un col bien montant peuvent être un plus les jours humides.

Pour le bas de corps vous pouvez également superposer votre pantalon de sport habituel par-dessus un legging technique.

Pensez a bien protéger les extrémités de votre corps car on perd beaucoup de chaleur par la tête les mains et les pieds. Un bonnet, des gants ainsi qu’une paire de chaussettes en matière synthétique seront des atouts précieux pour prolonger vôtre séance et garder du confort.

Enfin ne sous-estimez pas l’hydratation, car même si la sensation de soif est moins présente que l’été, la respiration de l’air froid entraîne une déshydratation !

Voici donc quelques clés pour rendre plus agréables vos sorties sportives hivernales. Désormais ni le froid ni la pluie ne vous arrêterons !

Rollers Firefly de chez Intersport

Petit test en cette fin d’été d’une paire de rollers de la marque Firefly 5.1 (marque distributeur Intersport), premier prix pour s’initier ou se perfectionner dans la pratique de la glisse sur bitume.

Coté look ces patins sont relativement basique, ressemblant à la plupart des autres rollers, avec un système de serrage par lacet élastique et bande velcro ainsi qu’une boucle micrométrique pour un meilleur maintien de la cheville. Les roues de diamètre 84mm ainsi que les roulements « Abec 7 » sont là pour nous procurer une bonne glisse. Le frein est situé sur l’arrière d’un des deux patins.

En mouvement, ce roller s’avère très agréable, facile, pas trop lourd avec un maintien rassurant et doté d’une glisse silencieuse c’est le patin idéal pour les balades sur les pistes cyclables. Il s’agit là d’un roller dit fitness, entendez par là que c’est une catégorie de roller qui a pour but la balade sportive et le déplacement urbain (comme la trottinette ou le skateboard cruiser) et non les acrobaties et figures en Skate Park ou en Street.

Les points négatifs que nous pouvons relever sur ce modèle sont un lacet qui a tendance au desserrage durant une utilisation assez soutenue et un revêtement du chausson assez sensible au frottement en cas de chute. Pour un prix de base aux alentours de 60€, il n’en reste pas moins une bonne affaire pour le pratiquant loisir, offrant de bonnes sensations de glisse avec un sentiment de sécurité. N’oubliez pas d’ailleurs de vous équiper de protections adaptées avant de vous lancer (casque, coudières, genouillères, gants) car une chute peut vite arriver et le bitume ne pardonne pas.

CIBLE ELECTRONIQUE ED310 GEOLOGIC

Le jeu de fléchette est un jeu populaire dans les pubs anglais mais sont aussi très apprécié des français. La cible électronique permet de se détendre et n’oblige pas d’avoir un papier et un crayon : la cible calcule le score automatiquement. Décathlon propose une gamme de cible électronique, nous en avons testé une pour vous. Plusieurs jeux sont enregistrés dans la machine, les plus populaires sont de la partie comme le «  301 », le «  Cricket », «  Hi Score » et le «  Round the clock ».

La cible fonctionne avec trois piles LR6 et comporte deux jeux de trois fléchettes : idéale pour les parties entre amis. Les distances officielles sont écrites dans la notice (distance de jeu à 2,37 m, et le milieu de la cible doit être fixé à une hauteur de 1,73 m).

Les fléchettes utilisées pour ce type de cibles possèdent des pointes en plastique contrairement à celles employées pour les cibles traditionnelles à pointe métal, afin de ne pas endommager cette dernière. Elles se composent en 4 parties comme toute fléchette de bonne gamme à savoir : la pointe, le corps métallique appelé « barrel » (on peut en trouver des plus ou moins lourds afin d’adapter le poids à son style de jeu), le « shaft » généralement en plastique et la plume. Tous ces éléments peuvent donc se personnaliser à volonté pour avoir un jeu de fléchette unique.

Attention lorsque vous retirez vos fléchettes de la cible à ne pas casser la pointe en tirant trop fort. Au besoin vous trouverez dans tout magasin de sport des sachets de pointes de rechange. Nous tenons à vous rappeler aussi qu’il faut viser la cible et non vos adversaires !

Voici une vidéo vous expliquant les fonctionnalités de cette cible électronique.

Chaussures de randonnée Quechua NH100

Nous vous avons concocté ici un essai, comparatif, de deux paires de chaussures de randonnée premier prix. Ici, les Quechua basique sont esthétiquement sobre, grises et noires. Le maintien des chevilles est très bien mais ce ne sont pas des chaussures montantes.

Les chaussures enfilées, le pied est impeccablement maintenu et enveloppé. Ces chaussures sont faites pour des randonneurs occasionnels ou loisir, entre ami ou en famille. Pour visiter les chemins inaccessibles en véhicule.

Du coté de la semelle extérieure, les crampons sont présents et permettent d’agripper sur des chemins sablonneux. En revanche, dès qu’il y a des gros cailloux sur le travers du chemin, nous les sentons sous les pieds. La semelle intérieure (amovible) est très fine et peu aisément être changé si vous êtes sensibles des pieds.

Concernant les lacés qui est un détail pour certain : ils sont longs et plats, il ne se desserrent donc pas sur de longs parcours.

Nous pouvons donc choisir ce model pour des petits parcours, ou des randonnées sur des terrains plats et secs. Je conseillerais aux plus grands marcheurs de choisir un modèle plus adapté.

Les +

  • Rapport qualité/prix
  • Bonne adhérence au sol
  • Chaussures confortables

Les –

  • Semelle intérieure trop fine

 

Vous retrouverez notre vidéo face à face ci-dessous : Quechua NH100 Vs ITS Avignon II.

Chaussures de Randonnée ITS Avignon II

L’automne approche et les envies de promenades en forêt se font ressentir, nous avons envie d’admirer les belles couleurs des arbres et d’apercevoir des animaux sauvages ! Nous avons donc testé des chaussures de marche premier prix ITS, marque distributeur d’Intersport pour 10.99€.

Il s’agit là d’un modèle tige basse, pas comme les chaussures de randonnée de montagne qui montent au-dessus de la cheville mais cela tombe bien car nous ne sommes pas en montagne mais en Sologne ou les chemins sont faciles et peu accidentés.

Dès lors que l’on enfile la chaussure nous nous rendons compte qu’elle chausse plutôt large et il nous faudra une chaussette relativement épaisse voir de randonnée pour se sentir bien dans la chaussure. La semelle intérieure peu épaisse fait que l’on ressent les crampons de la semelle extérieure ainsi que les irrégularités du sol, ce qui n’est pas forcément des plus agréables. Pour combler ce petit désagrément vous pourrez remplacer la semelle intérieure par un modèle plus épais ou en gel pour améliorer le confort et l’amorti.

Le dessus des chaussures est en nylon et n’est pas imperméable, on note la présence d’un pare-pierre sur l’avant de cette dernière afin de protéger les orteils des chocs contre les cailloux et divers obstacles. L’accroche des crampons est très correcte et largement suffisante pour les chemins que nous avons empruntés lors de cet essai. Le maintien du talon est bon en revanche les lacets ronds se desserrent rapidement lors de la marche.

Pour conclure nous avons là un produit tout à fait correct pour le prix qui se destine au randonneur occasionnel et loisir sur chemins peu cassants.

Les +

  • Prix
  • Accroche
  • Assez légère

Les –

  • Pas imperméable
  • Semelle intérieure trop fine

Vous retrouverez notre vidéo face à face ci-dessous : Quechua NH100 Vs ITS Avignon II.

J’ai testé un Hoverboard

L’hoverboard est un engin motorisé à deux roues parallèles sur lequel nous nous tenons debout. Ce pseudo skateboard à propulsion électrique a un usage urbain et loisir.

L’aspect général des hoverboards est globalement toujours le même, un sticker, le logo ou une image change suivant le modèle. Nous pouvons trouver un Hoverboard en grande surface, en magasin de sport ou sur internet pour un prix qui commence dans les 100€ pour les moins chers.

L’équilibre n’est pas facile à trouver à l’arrêt et le déplacement hasardeux pour les premiers tours de roues. Les personnes ayants fait du skateboard ou du waveboard auront moins de mal à tenir l’équilibre et l’apprentissage de l’engin et du déplacement sera par ailleurs facilité.

L’autonomie est affichée pour 20 km sur la plus-part de ces engins, mais, le terrain sur lequel nous jouons influe directement sur la consommation de la batterie. Il n’est donc pas facile de faire réellement ces 20 Km surtout dès que l’on sort des terrains plats et biens goudronnés. Il faut préciser aussi qu’une balade de 20Km de Hoverboard peut vite être un ennui car ce véhicule ne va jamais à plus de 10 ou 15 km/h.

Pour conclure, nous pouvons dire que ces petits engins sont très bien pour amuser les enfants, mais pas forcément utiles en ville, même pour se rendre au boulot en ville (au risque de ne pas pouvoir revenir pour cause de manque de batterie).

Les +

Amuse petits et grands

Les –

Pas tres rapide

Autonomie et vitesse limitée sur terrains hors-pistes

Louer et tester un VTTAE : MONDRAKER E-PRIME 27,5″

Lors d’un voyage en bord de mer sur la côte Atlantique, j’ai voulu tester un Fat-Bike électrique ou VTTAE. Me rendant dans le premier loueur de vélo que je vois en face de la mer, le vendeur me répond qu’il ne connait personne qui loue ce genre de matériel dans les environs. Cherchant vite fait sur internet, je vois un loueur en proposant à 10 km de la maison de vacances.

Ce n’est pas un Fat-Bike avec des pneus de 26 X 4.0 mais des roues de 27,5 X 2,8 ce qui me convient parfaitement. Arrivé à la boutique, je n’ai pas le choix, tous les vélos sont loués sauf un, en taille L : parfait, c’est parti !

Premiers tours de roue sans moteur, le vélo est agréable à conduire, la suspension est bien souple comme je l’aime et le frein mord bien. N’ayant pas l’habitude, j’ai trouvé le bike lourd à manœuvrer à l’arrêt (presque 20 Kg). Et, petite option que je n’avais jamais testée, la tige de selle télescopique sur la simple pression d’une gâchette.

Voilà le moment de mettre le moteur en route. Il faut bien préciser que ce vélo à une assistance électrique, il faut donc pédaler pour que le moteur se mette en route (la législation française impose que le moteur se coupe quand le vélo atteint les 25 Km/h, sinon, il n’est plus considéré comme un Vélo à Assistance Electrique).

Quatre modes d’assistance suivant vos besoins et les sensations recherchées. Du mode Eco, au mode Turbo, il y a de grosses différences. Le mode Eco permet au cycliste de moins peiner et d’atteindre les 25 Km/ facilement, par contre, dès la première montée, il va falloir pédaler plus fort, ou enclencher les modes plus puissants. Le mode turbo est clairement mon mode préféré, les démarrages sont très vifs et nous atteignons vraiment facilement et rapidement les 25, 26 ou 27 km/h sans forcer sur route ou chemin plats.

Pour faire du hors-piste, là aussi, l’assistance est vraiment appréciable. J’ai tester les dunes et chemins ensablés de la cote (dans la foret de la Coubre entre Royan et La Tremblade), et, rien à redire, ça va presque trop vite pour moi, ou je ne suis pas habitué. 😉

Concernant l’autonomie, J’ai fait 26 Km dans l’après-midi et je n’avais pas tué la moitié de la batterie, tandis que j’avais utilisé que le mode Turbo, donc, à voir sur une utilisation prolongée.

Ce VTT Electrique étant le premier que je teste, je suis obligatoirement séduit par un tel engin, mais l’achat mérite tout de même réflexion. Car ce modèle Mondraker E-Prime peut se trouver à moins de 3 000 €. Ce n’est donc pas à portée de toutes les bourses. Je vous conseille, comme moi, d’essayer la location : 30 € pour une demi-journée, ce qui est relativement raisonnable pour s’éclater un après midi.

Les +

  • Agréable à rouler
  • Différents mode d’assistance
  • Tige de selle télescopique
  • Trop facile de rouler à 26 Km/h 😉
  • Autonomie suffisante pour un après midi

Les –

  • Trop lourd à manœuvrer et sans l’assistance
  • Prix à l’achat

Test de l’Oxeloboard de chez Décathlon !

Comme vous avez déjà pu le constater nous ne sommes pas de grands riders mais nous aimons quand même le skateboard et ses dérivés ! C’est pourquoi aujourd’hui nous souhaitions vous faire découvrir le waveboard !

Mais qu’est-ce que c’est ?

En effet cette planche a l’allure bizarre et ne possédant que 2 roues peut intimider au premier abord. Il ne s’agit ni plus ni moins d’une planche de skate avec un axe central permettant une « torsion » de la planche. Cette dernière est munie de 2 roues de type « chariot de supermarché » tournant à 360 degrés. Le but de cette board est de se déplacer en nécessitant une pression sur l’arrière ainsi qu’un mouvement de déhanchement au niveau du bassin comme en surf ou en snowboard par exemple, d’ailleurs c’est un excellent moyen pour apprendre à carver (fait d’effectuer des virages en se penchant à l’intérieur ou à l’extérieur) et à réaliser des demi-tours. Les plus aguerris peuvent également s’offrir quelques fantaisies dans les skate-parks ou en street en utilisant le mobilier urbain. C’est un excellent moyen pour travailler son équilibre !

Pour les débutants, la plus grande difficulté est de se lancer car la planche ne tient pas toute seule sur ses roues il faut donc la maintenir avec un pied et donner une impulsion avec l’autre pied pour se lancer. Nous vous expliquons la marche à suivre en images dans notre vidéo.

Pour vous lancer, choisissez un lieu avec un bitume bien lisse, de la place et évitez de faire cela au milieu des voitures. Un parking de supermarché le dimanche peut être le lieu idéal. N’oubliez pas non plus le port de protection, surtout un casque, des coudières et genouillères peuvent venir compléter l’équipement pour les moins sereins, en effets, vous verrez (comme le montre notre vidéo) que l’on peut facilement être surpris et se retrouver parterre !

Nous vous souhaitons un bel été et un très bon ride !

Les +

  • Se trouve pour environ 35€ dans tous les magasins de sport
  • Apprentissage de l’équilibre
  • Sensation de glisse nouvelle
  • Maitrise relativement rapide

Les  –

  • La rotation à 360 degrés peut perturber les novices
  • Habitude à prendre pour s’élancer

Comment bien se protéger du soleil cet été ?

Cet été, nous vous parlons de sports et d’activités de plein air mais parlons aussi des protections contre le soleil !

En effet, le soleil aussi agréable soit-il reste une menace pour notre peau à plus ou moins long terme si nous nous exposons trop longtemps et sans protection ! C’est pourquoi nous avons choisi de tester pour vous un vêtement spécialement conçu pour cela : le T-shirt anti UV !

Fabriqué dans une matière synthétique (polyester), ce vêtement est fait à la base pour les activités nautiques car il a l’avantage de ne pas peser lourd une fois mouillé et de sécher rapidement tout en ayant une grande élasticité pour faciliter la liberté de mouvements. Il est très employé par les surfeurs notamment car il a aussi pour rôle de limiter les irritations avec la planche lors des phases de rame, mais peut aussi se prêter à d’autres sports comme le vélo par exemple. L’inconvénient c’est que suivant la couleur, il tient relativement chaud, privilégiez donc une couleur assez claire.

Comme nous vous le présentons dans notre vidéo, vous pouvez retrouver le t-shirt anti UV pour les petits comme les pour les grands, dans différents coloris pour un prix compris entre 5€ et 10€ en moyenne.

Pour les jeunes enfants qui ont la peau très sensible complétez l’équipement avec chapeau/casquette, lunettes de soleil et crème solaire avec un indice de protection élevé. Les crèmes solaires existent en différentes gammes et indices suivant votre type de peau.

Nous vous souhaitons de bonnes vacances bien protégées !

Les +

  • Prix
  • Protection
  • Souplesse
  • Sèche vite

Les –

  • Tient chaud hors de l’eau

La piscine Tidipool de chez Décathlon

L’été rime avec soleil et chaleur mais aussi avec baignade ! Et nous avons testé pour vous une piscinette pour les tout-petits, afin qu’eux aussi puissent gouter aux joies de leur premières éclaboussures !

Cette piscine disponible en différentes tailles (ici le plus grand modèle d’1m20 de diamètre), pliable, se transporte très facilement grâce à son sac et s’installe en quelques secondes où vous le souhaitez, privilégiez tout de même une surface plane afin que le niveau d’eau soit bien équilibré car les parois sont souples. De ce fait, trop d’eau d’un côté entrainerait un déversement. Vous l’aurez donc compris ce n’est pas une piscine gonflable !

Afin d’éviter toute déchirure de la toile (assez épaisse tout de même) ainsi que de trop sentir les irrégularités du sol, placez sous la piscine un tapis, couverture ou mieux encore des dalles en mousse.

Vous n’avez maintenant plus qu’à la remplir avec un tuyau d’arrosage ou un seau à la hauteur souhaitée, sachant qu’il y a une hauteur maximum à ne pas dépasser (symbolisée par une petite vague) afin de conserver la stabilité de celle-ci et à faire profiter votre enfant des joies de la baignade !

Détente et éclaboussures au programme !

N’oubliez pas de protéger au maximum votre enfant contre les rayons du soleil et de ne jamais le laisser sans surveillance lors de la baignade.

3BMS vous souhaite de bonnes vacances et une excellente baignade !

Les +

  • Prix (de 10€ à 20€ suivant la taille)
  • Ne se gonfle pas
  • Facilement transportable

 

Les –

  • Difficilement déplaçable une fois remplie

C’est l’été, bougez dans le Loiret et sa région !

Ça y est nous y sommes, les vacances d’été, le moment le plus attendu de l’année par un grand nombre de Français rimant avec soleil, chaleur, baignade mais aussi sport et tourisme !

Nous allons vous faire part de notre sélection d’activités et de visites à faire dans le Loiret et ses alentours, alors suivez le guide !

Comme vous le savez surement le Loiret et la Sologne en général est une région qui abrite une multitude de plans d’eau dont certains ont été aménagés pour la baignade et les activités nautiques tels que L’étang du Puits à Cerdon dans le Loiret, magnifique plan d’eau d’une superficie de plus de 180 Hectares entouré de forêt, c’est le cadre idéal pour passer une journée en famille, se baigner et pratiquer de nombreuses activités nautiques comme le pédalo, le ski nautique, le canoë ou encore le stand up paddle. Pour les amoureux de la forêt de belles balades sont possible à pied ou à vélo autour de l’étang. L’ile charlemagne sur les bords de Loire à Saint-Jean-le-Blanc présente aussi grands nombres d’activités tout au long de l’été.

L’étang de la Vallée situé sur la commune de Combreux propose également un cadre agréable et verdoyant car il se trouve en plein cœur de la forêt d’Orléans, les activités nautiques y sont aussi bien présentes ainsi que la pêche.

Vous pourrez aussi naviguer sur la Loire entre Châteauneuf sur Loire et Orléans en canoë ou bien en Gabarre (bateau traditionnel de la Loire) afin de découvrir toutes les richesses sauvages de ce fleuve.

Les amateurs d’histoire et de châteaux trouveront aussi leur compte avec les splendides châteaux de la Loire, Chambord le plus connu mais aussi Chenonceaux, Cheverny, Chaumont sur Loire, Amboise, Azay le Rideau et bien d’autres.

Pour ceux qui préfèrent des activités plus festives, vous trouverez votre bonheur avec les différentes animations sur les bords de Loire à Orléans avec ses bars ambiancés et guinguettes, mais aussi les retransmissions des matchs de l’équipe de France et la finale dimanche 15 Juillet ! N’oubliez pas quand même de visiter la Cathédrale d’Orléans, le Parc Floral et le centre-ville historique !

D’autres animations au bord de l’eau seront présentes dans des villes comme Sully sur Loire, Jargeau ou encore Beaugency avec son labyrinthe en nocturne si vous souhaitez vous faire une petite frayeur, ouvert du 7 Juillet au 2 Septembre 2018.

Le Cocorico Electro (concert de musique électronique) se déroulera le Samedi 14 Juillet dans le parc du château de La Ferté Saint Aubin avec des DJ connus mais chut, on ne vous en dit pas plus ! Rdv à partir de 17h, feu d’artifice à la fin !

Pour les amateurs de cheval, durant tout l’été vous pourrez assister à des compétitions diverses sur le parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron, le plus grand d’Europe ! De nombreuses compétitions, stands et animations seront présents sur le site à partir du 7 Juillet !

Enfin si vous venez dans la région, n’oubliez pas d’aller visiter le Zoo Parc de Beauval, plus beau zoo d’Europe avec ses animaux-stars tels que les Pandas !

Nous espérons vous avoir donné envie de découvrir notre belle région, ceci n’est qu’une petite sélection des choses à voir mais il y en a bien d’autres. L’équipe de 3BMS vous souhaite un bel été et de bonnes vacances !

Sportivement.

Test B’Twin Rockrider 340

Bonjour a tous, profitons des beaux jours et des vacances pour faire un petit essai de VTT, nous allons tester le B’Twin Rockrider 340 !

Ce VTT entrée de gamme se destine avant tout au pratiquant loisir, occasionnel, recherchant un vélo simple d’utilisation pour la balade sur des chemins peu accidentés. Nous allons donc aller rouler sur nos chemins de Sologne relativement plats et roulants.

Arrêtons-nous  d’abord sur les caractéristiques du vélo : pour moins de 200€ Décathlon nous propose un cadre en aluminium, une transmission à poignées tournantes Gripshift 3 X 7 vitesses, un dérailleur arrière Shimano ainsi qu’une fourche de 80mm de débattement réglable en dureté pour s’adapter au terrain sur lequel vous évoluez. Ajoutez à cela un large choix de coloris flashy tous plus fun les uns que les autres et vous avez de quoi être séduits !

En pratique ce vélo est agréable et facile à prendre en main, très maniable avec ses roues de 26 pouces et avec ses 21 vitesses, il vous permettra de passer à peu près partout. Le réglage de la fourche assez sommaire (ressort) ne change pas énormément la donne lorsque l’on passe d’un terrain à l’autre et l’absence de blocage ne permet pas d’avoir un vélo totalement rigide sur la route mais cela ne s’avère pas réellement handicapant car nous ne recherchons pas la performance avec ce VTT. Le freinage quant à lui est confié à un système de freinage V-Brake à patins, qui fait bien son boulot. Le passage de vitesse à poignées tournantes est plus confortable que les gâchettes pour l’utilisateur loisir mais ce type de système est moins précis et se dérègle plus facilement dans le temps, cependant pas de déraillement à déplorer durant notre sortie.

Pour résumer, ce vélo est un très bon rapport/qualité prix pour celui qui cherche un vélo purement loisir avec un look vraiment sympa qui se décline en différentes tailles de cadres pour s’adapter à tous les morphologies (du S au XL). Alors si vous n’avez pas encore de VTT pour vos vacances n’hésitez plus !

Les +

  • Facile d’utilisation
  • Choix des couleurs et des tailles
  • Cadre aluminium
  • Fourche suspendue
  • Prix

Les –

  • Changements de vitesses à poignées tournantes manquant de précision
  • Réglage de fourche ne changeant pas grand-chose
  • Selle inconfortable sur les longues sorties

Le cordage de raquette en Pentaflex de chez Challenger Sport

Dans le test d’aujourd’hui nous allons nous pencher sur un élément très important pour un joueur de tennis qu’il soit débutant ou confirmé : le cordage ! En effet outre le choix d’une raquette adaptée à son jeu et à son niveau de pratique, le cordage est également un élément déterminant dans le jeu et trop souvent méconnu ou négligé !

Je vais vous présenter le cordage avec lequel je joue depuis plusieurs mois maintenant car après de nombreux essais j’ai enfin trouvé celui qui correspond à mon style de jeu : le Pentaflex de chez Challenger Sport . Il s’agit d’un cordage générique beaucoup plus intéressant niveau prix en gros conditionnement (environ 40€ les 200m), mono-filament et en jauge 1 : 25.

La particularité de ce cordage est d’être polyvalent en proposant le meilleur compromis entre souplesse/prise d’effets/contrôle.

Étant joueur de niveau moyen, je le trouve satisfaisant dans tous les compartiments de jeu, la sensation est très bonne et sa souplesse relative pour un mono-filament permet d’accélérer le jeu et des frappes puissantes sans que cela demande un effort surhumain. La jauge relativement fine ne conviendra peut être pas aux gros « lifteurs » qui cassent au bout de quelques heures de jeu mais les joueurs de toucher apprécieront sans aucun doute.  La tenue de tension est très correcte ainsi que la durée de vie, pour ma part je n’ai aucune casse à déclarer à ce jour, je le remplace surtout lorsque je sens qu’il a perdu trop de tension pour jouer correctement. Sachez que même sans jouer, un cordage, et d’autant plus un mono-filament perdra de la tension dans le temps et sera sensible à l’endroit où vous stockez votre raquette, variations importantes de température et forte luminosité sont à proscrire, donc la raquette c’est dans un sac et à la maison ou garage si isolé !

Pour finir donc ce petit test je vous conseille d’essayer plusieurs cordages et différentes tensions (pour ma part 24kg avec le Pentaflex), et n’écoutez pas trop ceux qui vous disent de prendre tel ou tel cordage car on a tous un jeu différent et des sensations différents, demandez plutôt des conseils auprès d’un technicien qualifié. Ayant moi-même une expérience de cordeur je vous invite donc à me faire part de vos questions !

Les +

  • Polyvalence
  • Tenue de tension
  • Souplesse
  • Prise d’effets

Les –

  • Ne convient pas à tout le monde

Test du cerf-volant ORAO FEEL’R 160

Maxime a testé pour vous le cerf-volant ORAO FEEL’R 160.

Décathlon propose une gamme de cerf-volant pour les amateurs de vents et pour les enfants. Le Feel’r 160 est de taille moyenne (160 cm).

Le cerf-volant est un loisir sympathique du printemps à l’automne dès qu’il y a un peu de vent, tout le monde peut jouer à faire quelques figures.

Les cerfs-volants tout publics comme celui-ci, sont facile à manier. Les cerfs-volants avec quatre lignes sont plus difficiles à prendre en main et demandent un plus gros entrainement. Sur celui-ci : deux cordes, donc deux manettes pour le piloter. La prise en main est rapide, on tire à droite pour aller à droite et inversement.

Il est important de signaler que pour faire décoller et voler un cerf-volant de cette envergure, il faut avoir un vent minimum de 30 Km/h. en effet, en dessous de 20 Km/h le cerf-volant commence à vaciller et fini par tomber par manque de vent. Vous pouvez voir sur notre vidéo de présentation plus de précision et avoir une image pour mieux comprendre le fonctionnement de celui-ci.

Pour le décollage, nous devons débobiner les fils côte à côte dans le sens du vent, le cerf-volant doit être posé au sol, la pointe vers le haut. S’il y a trop de vent, demandé de l’aide à un ami pour le tenir. Si le vent ne souffle pas très fort, vous pouvez donner une impulsion en tirant les cordes en arrière d’un coup sec, ainsi, le cerf-volant s’envolera plus facilement.

Voici ci-dessous le test en image de ce cerf-volant, et la technique détailler pour le faire décoller.

Vous pouvez maintenant faire un tour la tête dans les nuages.

Essai Brooks Aduro 5

 

Salut à tous, avec la douceur du moment nous en avons profité pour tester un autre modèle de baskets de running d’une marque parfois méconnue des coureurs, la Brooks Aduro 5.

Etant parti a la recherche d’une nouvelle paire de running sans être trop fixé sur une marque ni sur un modèle bien précis mais souhaitant une chaussure polyvalente pas trop lourde, avec de l’accroche pour les chemins et un amorti correct mais pas trop souple le tout dans un budget assez serré la mission s’annonçait compliquée. Au final sur les conseils d’une vendeuse et bénéficiant d’une promotion mon choix s’est dirigé vers ce modèle que j’avais déjà vu mais jamais essayé, l’occasion donc !

Les premières impressions sont très bonnes, la chaussure enveloppe bien le pied, le maintien est bon, le talon monte assez haut, l’amorti est présent mais la semelle parait assez rigide et présente des petits crampons qui devraient fournir une bonne accroche dans les petits sentiers. Coté look le coloris est assez sobre et le mesh de la tige est très aéré.

En course je suis agréablement surpris sur tous les points en alternant route et chemin, la chaussure est assez légère et réactive, bien stable malgré une hauteur de semelle assez importante, avec un bon grip, elle est rassurante. Après plusieurs dizaines de kilomètres parcourues avec, elles ne présentent pas de marques d’usure prématurée tant au niveau de la semelle que de la tige, un bon point car la durée de vie d’une basket de running est assez courte !

Si vous êtes un coureur occasionnel a régulier et que vous ne souhaitez pas mettre une somme trop importante dans de bonnes chaussures nous vous invitons donc a les essayer et comme moi vous serez peut être conquis !

Les +

  • Prix
  • Polyvalence
  • Maintient
  • Accroche
  • Bandes réfléchissantes sur le talon
  • Look

Les –

  • Pas de réels défauts trouvés si ce n’est les lacets qui ont tendance a se défaire si on ne fait pas de double nœud

Baskets New Balance Flash NR

Bonjour à tous,

Je vais tester pour vous les baskets New Balance Flash NR trouver dans un magasin de sport.

Voulant me motiver pour courir un peu plus régulièrement, J’ai décidé de m’acheter une paire de chaussure dédiée. Après avoir essayé plusieurs marques différentes, mon choix c’est arrêté pour ce modèle : une marque que je n’avais pas porté avant aujourd’hui, un look sympa et surtout une agréable sensation d’enveloppement du pied lors de l’essai en magasin.

Je rappel donc qu’avant chaque sortie de running, il est important de s’échauffer les articulations pour éviter tout problème par la suite.

Étant débutant – mes sorties sont de 1 à 3 km pour le moment – Je n’ai pas encore un regard de professionnel sur les chaussures pour courir.

De prime abord, les chaussures ont une belle couleur, s’enfile rapidement et facilement : nous avons vraiment l’impression de porter des chaussons d’hiver tellement on est bien dedans. Petites sorties entre bitume et chemins, les chaussures collent à la route avec ces semelles en caoutchouc, plutôt bien amorti. Lors de mes différentes sorties, sur les chemins empruntés en calcaire, en gravillons, sur sol sec, les chaussures adhèrent grâce à ces petits crampons. Mais si nous prenons des chemins légèrement humides et boueux par endroit, je vous confirme donc que ces baskets ne sont pas faites pour les terrains instables et mous, nous avons tendance à déraper et à patiner (ce ne sont pas des chaussures de trail).

S’il fallait comparer ces chaussures avec des chaussures entrée de gamme, les crampons font toute la différence, surtout sur les chemins secs et durs.

À la suite de ces différentes virées, un petit point négatif concernant le maintien du pied dans la chaussure. En effet, le maintien de la cheville n’est pas optimal : je trouve que la basket ne monte pas assez haut pour maintenir la cheville. Aussi, lors de la course, il y a une légère impression de glisser dans les baskets : cela est-il dû aux baskets trop « neuves » ou à mes chaussettes ?

Les +

Look sympa

Petits crampons

Les –

Pas fait pour les terrains instables

Sensation de glisser dans les chaussures

 

Voici la vidéo détaillant les caractéristiques des chaussures.

Les appareils de fitness/musculation de plein air.

Bonjour à tous, nous allons nous intéresser à un phénomène que nous voyons de plus en plus
s’implanter dans nos communes : les appareils de musculation en extérieur ! Vous ne voulez pas
dépenser une fortune dans un abonnement à la salle ? Vous n’avez pas la place d’avoir des appareils
à la maison ? Pas de panique voici la solution !
Plusieurs appareils phares que l’on retrouve dans toutes les salles de sport s’offrent aujourd’hui à
nous, gratuitement et dans un décor plutôt verdoyant : la presse, le vélo elliptique, le rameur, la
chaise romaine … à côté desquels nous retrouvons une petite fiche explicative avec les consignes
d’utilisations et les muscles sollicités par l’exercice ainsi que le niveau de difficulté.
Sans être de grands amateurs de salle de gym, on se prend rapidement au jeu tellement la prise en
main est facile et le cadre sympathique, c’est ainsi qu’on enchaine les séries avec comme musique le
chant des oiseaux. Certes ces appareils ne possèdent pas les réglages de difficulté et de résistance
des machines de pros mais cela permet de les rendre accessibles au plus grand nombre et s’avèrent
bien adaptés en complément d’une autre activité sportive afin de conserver sa tonicité. Inutile de
vous préciser en revanche que cette activité est tributaire de la météo, mais cela est totalement
gratuit et nous n’allons pas nous en plaindre !
Alors si vous voulez faire quelques exercices de fitness dans des cadres sympas et sans vous ruiner,
foncez !

Les +
– Cadre
– Gratuit
– Facile d’accès

Les –
– Soumis à la météo
– Pas de réglages possibles

Test raquette Tecnifibre : T-Fight

Bonjour à tous les amateurs de la balle jaune !

J’ai testé pour vous le haut de gamme de la firme française Tecnifibre, la T-Fight !

(vous retrouverez ici la vidéo comparative des raquettes de tennis ou de comparaison de balles)

Etant joueur de niveau moyen, la version de cet essai sera la 300g qui possède un tamis assez réduit de 635cm2. Cette raquette se destine à un profil de joueur plutôt orienté sur la compétition et la pratique régulière.

A première vue la raquette respire la qualité avec un design soigné, du dynacore et un équilibre en cœur. Allons maintenant voir ce que cela donne sur le court !

Dans le jeu la raquette se montre précise, rigide et très maniable, idéale selon moi pour un joueur ayant un minimum de technique et qui recherche à mettre vitesse et effets dans ses frappes. Elle se révèle également redoutable à la volée, le touché et le ressenti de la balle sont très bon sans que cela ne soit trop violent en termes de vibrations.

L’équilibre neutre quant à lui n’empêche en aucun cas d’effectuer de puissants services tout en étant moins fatigante dans les échanges qu’une t-flash par exemple, qui elle, est équilibrée en tête, un bon point donc lors des longs matchs.

En termes de cordage recommandé pour ce type de raquette, il est préférable d’utiliser un mono filament de jauge fine a moyenne afin d’apprécier au mieux les qualités technique de cette raquette.

Cette dernière se révèle donc être une très bonne arme qui mériterait sans nul doute d’être plus connue du grand public, rigide, maniable et précise, elle se décline en de nombreuses variantes de poids afin de s’adapter au mieux à votre style de jeu et à votre puissance.

En ce qui concerne les tarifs moyens, nous sommes aux alentours des 170-180€ ce qui la rend accessible pour une raquette haut de gamme.

Nous ne saurions donc que vous encourager d’aller essayer cette petite bombe !

Les +

  • Maniabilité
  • Polyvalence
  • Prix
  • Look

 

Les –

  • Vernis fragile
  • Peu tolérante

 

Vous trouverez ici une vidéo expliquant les différences entre les raquettes.

 

Et une vidéo comparant quelques balles de tennis