Essai Audi Q2 : 116 Ch Essence

Aujourd’hui je vous fais part de l’essai d’un petit Audi Q2, un SUV de la marque aux anneaux pour rentrer sur le créneau des petits 4X4 urbains. Sorti en 2016, la marque allemande propose un bon véhicule et un look sympathique.

L’intérieur est sobre, et nous sentons que nous rentrons dans une voiture d’une gamme supérieure. Le poste de pilotage est réglable dans tous les sens : siège, volant. La prise en main du véhicule est intuitive. Bon équipement et bel aspect du mobilier, le GPS s’intègre parfaitement au tableau de bord et nous retrouvons le système de navigation des autres modèles de la gamme Audi. Vous adorerez conduire dans ce véhicule mi routier, mi urbain. Seul point négatif de l’intérieur : la dureté du poste de pilotage pour les longs trajets.

Les lignes extérieures sont plutôt soignées et la calandre fidèle à la ligne des autres voitures Audi. Agréable à regarder, ce 4X4 se fond dans la circulation.

Concernant l’accélération de ce petit cross over, le moteur est un peu léger pour le gabarit du véhicule et limite les relances. Ici dans sa version essence de 116 chevaux, le 0 à 100 Km/h est de 10,1 secondes. Ce n’est pas un « foudre de guerre » mais suffisant pour avaler les kilomètres sur l’autoroute. Pour le tarif d’entrée de ce véhicule, il faut compter 26 400€. Les motorisations proposées vont de 116 à 190 chevaux en essence ou en diesel.

SEAT Leon 2.0 TDI 150 S&S I-TECH

Dans la rubrique motorisée du mois de mai, nous avons voulu essayer la dernière SEAT Leon.
SEAT faisant parti du groupe Volkswagen, nous retrouvons la plupart des éléments des autres marques du groupe dans cette voiture. Sobre avec des lignes épurées, sur la route, elle se fond dans le flux de voitures. Pourtant, son moteur de 150 chevaux lui permet de prendre les devants ou de doubler aisément. Pour un 0 à 100
Km/h en 8.4 seconde, c’est une vraie compacte routière légèrement nerveuse. La consommation de carburant est
plutôt raisonnable : 4.1 L / 100 km (ne le cachons pas, dois être dans des conditions extrêmement favorables).
En équipement, nous avons avec la finition I-Tech, le radar de recul, qui est un équipement très appréciable en ville, le GPS ainsi que le régulateur de vitesse (obligatoire par les temps qui cours). Et extérieur, les feux « Full LED » sont puissants et valent des phares de type xénon.
En intérieur, nous avons l’impression de monter dans une Volkswagen : boutons et l’ambiance intérieur est identique. Le système de ventilation en double zone, le GPS identique à sa cousine la Golf.
Le comportement routier est très satisfaisant, nous avons entre nos mains une compacte routière agréable à conduire et fun dans les accélérations. Pour s’offrir ce modèle neuf, comptez un budget de 30 500€.
Les +
– Bonne prise en main
– Faible consommation
– Design
Les –
– Vibrations dans le tableau de bord

Alfa Roméo Giulietta 2.0 JTDM 140cv 2012

Bonjour à tous les amateurs de belles carrosseries, dans ce petit test nous allons vous présenter une belle italienne, l’Alfa Roméo Giulietta 2.0 JTDM 140cv DNA.

Dans cette version toutes options millésime 2012 nous avons entre autres une sellerie full cuir, sièges chauffants électriques, GPS, Bluetooth, feux xénon, radars de recul, jantes 17 pouces, le DNA qui propose 3 modes de conduite (Dynamic, Normal et All Weather), Start & Stop …

A bord, l’habitacle est très soignè, le cuir faisant automatiquement sont effet, les sièges sont confortables et réglables dans tous les sens, on peut mémoriser 3 réglages différents afin de s’adapter à différents conducteurs en un seul clic ! Nous sommes assis relativement bas mais c’est une question d’habitude à prendre comme dans la majorité des véhicules un peu sportifs. Les commandes tombent bien sous la main, le volant multifonctions est de bonne taille tandis que le pommeau de levier de vitesses et le pédalier en alu ajoutent encore une petite touche sportive.

En ce qui concerne la vie à bord, cette berline compacte est assez spacieuse même pour les occupants arrière et dispose d’un coffre assez grand pour partir à 3 ou 4 avec quelques bagages.

En conduite la voiture est très agréable et bien insonorisée, même si des petits bruits parasites dus à des vibrations des plastiques se font parfois entendre, la direction est ferme et précise sans être fatigante sur les trajets plus longs. La boite est assez ferme avec des rapports plutôt courts et le moteur répond présent à tous les niveaux, « coupleux » à souhait il sait se faire apprécier en conduite urbaine tout comme en conduite un peu plus appuyée. D’ailleurs si vous avez envie de sportivité vous n’avez qu’à pousser le petit curseur se trouvant à côté du levier de vitesses sur D, le tout en roulant et la voiture change son comportement. La réponse à l’accélération est plus vive, la direction et les suspensions se raffermissent et le débit d’air du turbo se trouve augmenté. Sur l’écran du GPS nous avons d’ailleurs la pression d’air du turbo en temps réelle ce qui ajoute un effet racing : tout pour se prendre pour un vrai pilote. Nous avons eu l’occasion de tester la conduite sur la neige en mode All Weather et celui s’avère très efficace dans des conditions d’adhérence précaire, augmentant la motricité et corrigeant les glissades de la voiture, vraiment rassurant !

Coté conso elle sait être économique, si on adopte une conduite souple nous pouvons passer sous la barre des 5l /100km et alors espérer faire un peu plus de 1000km avec le plein !

Si vous souhaitez un véhicule de tous les jours mais aussi capable de vous procurer de bonnes sensations de conduites avec un look sexy, allez donc faire un tour chez Alfa Romèo !

Les +

  • Moteur
  • Look très réussi
  • DNA

Les –

  • Vibrations des plastiques du tableau de bord
  • Start & Stop capricieux