Kawasaki 1100 ZRX de 1999

Hello les amoureux du deux roues, dans cet article je vais vous présenter une bécane que j’ai achetée pas cher dans le but de la transformer par la suite en Café Racer mais je vais déjà vous faire part de mes impressions dans sa version de série.

La moto en question est une Kawasaki 1100 ZRX de 1999 dans sa version N, un gros roadster de la même lignée que les Suzuki 1200 Bandit, Suzuki 1400 GSX et autre Yamaha 1300 XJR … bref de la moto comme on en fait plus, fiable, indestructible avec du caractère !

Pour ma part je suis plutôt habitué à des sportives nerveuses et plus légères donc le gabarit et la cylindrée m’ont un peu intimidé au début mais il n’en est rien ! La position bien droite sur la moto se veut naturelle et rassurante, on est bien droit et l’assise n’est pas trop haute ! Bon, quand je passe de mon CBR au ZRX j’ai l’impression de me retrouver sur une Harley avec son large guidon et ses reposes pieds bien moins reculés !

Coté moteur, ce bloc de 1100cm3 à carburateurs possède une boite 5 vitesses qui semblent être interminables !  Le moteur délivre du gros couple à tous les niveaux et permet de doubler en 5eme sans avoir à rétrograder, une simple rotation de la poignée suffit à vous mettre un coup de pied aux fesses avec le charme des carbus en prime !

La partie cycle quant à elle est très saine, stable et précise aidée par de bonnes suspensions, elle permet d’attaquer et de prendre de l’angle dans les virages sans crainte. Le freinage est aussi très correct (étriers 6 pistons) par rapport à ce que l’on peut trouver sur les motos de cette époque.

Je n’ai pas eu l’occasion de la tester en duo mais le confort de la selle est une invitation au long voyage.

Pour conclure je dirai que cette moto n’a pas de réel défaut, que ce soit pour un usage sportif ou quotidien à part peut-être la consommation qui me parait un peu élevée. Une moto simple et efficace, sans fioriture avec un look retro toujours d’actualité et un moteur qui répond toujours présent !

Vous pouvez suivre l’avancée des modifications sur notre page instagram 3bm.speed !

 

Les +

  • Moteur puissant
  • Partie cycle
  • Freinage
  • Look

Les –

  • Consommation
  • Poids pour les non-initiés

 

Conseils pour faire de la piste en moto

Salut les amis, aujourd’hui je vais vous donner quelques conseils pour débuter la piste à moto en tout sérénité !

Vous avez envie de voir réellement ce que votre belle a sous la culasse sans risque de perdre votre permis ? Vous rêvez de poser le genou en toute sécurité ? Ou encore vous souhaitez partager une super journée avec d’autres passionnés et obtenir plein de conseils de pilotage ?

Alors inscrivez-vous donc à votre première journée piste !

A première vue cela peut faire peur, car on s’imagine souvent à tort qu’on va être lâché au milieu de fous furieux qui roulent sur piste depuis des années et qui vont se moquer de nous mais en réalité pas du tout !

Sachez que la grande majorité des roulages qui sont proposés par des teams d’organisateurs se déclinent généralement en 4 groupes de niveau allant du débutant à l’expert et proposent en moyenne 5 à 6 sessions de 20min par groupe dans la journée, vous trouvez ça trop peu ? Attendez de voir l’effort physique que cela demande !

En termes de tarifs, suivant l’organisateur et le circuit, une inscription pour la journée coute entre 80€ et 100€ avec l’assurance responsabilité civile pour la journée généralement incluse. Pour la grande majorité des roulages vôtre seul permis de conduire valide suffit et vous n’aurez pas besoin d’avoir de licence FFM ou de CASM si votre permis est en adéquation avec la moto que vous allez piloter. Des stages plus complets (un peu plus cher) avec des ateliers entre les roulages et un suivi durant la journée peuvent être un plus pour débuter et assimiler plus rapidement les bons réflexes a avoir.

En ce qui concerne la moto, tout type de moto est accepté, majoritairement nous y retrouvons des sportives mais pas seulement, j’ai déjà vu des Harley, Supermotard et même 125cc, alors quelle que soit votre monture cela ne doit pas être un frein ! Vous pouvez très bien y aller avec votre moto de tous les jours, il faudra juste respecter quelques règles en masquant les phares, rétroviseurs et plaque avec du gros scotch pour éviter les reflets et les débris en cas de chute. Sachez d’ailleurs qu’en cas de chute votre et de casse de votre machine votre assurance de tous les jours ne marchera pas, faire de la piste c’est aux risques et périls de son matériel, c’est pour cela que l’idéal, si vous souhaitez rouler de manière un peu plus régulière, est d’investir dans une moto qui ne sera dédiée qu’à cela (vous pouvez trouver une bonne base pour 1500€), laquelle vous pourrez équiper de carénages en polyester, enlever le superflu (feux, rétros, plaque …), et préparer comme bon vous semble. Veillez tout de même à ne pas faire de bruit excessif ou munissez-vous de votre chicane le jour du roulage, toutes les motos sont contrôlées au sonomètre ! (le nombre de décibels max varie d’un circuit à l’autre).

Pour que votre journée se passe en toute sécurité vous devez obligatoirement porter un équipement complet composé de :

  • Casque intégral en bon état (votre casque de tous les jours fera très bien l’affaire).
  • Des gants coqués type racing montant assez haut sur le poignet (ceux de tous les jours conviennent en général).
  • Une combinaison cuir 1 ou 2 pièces (la 2 pièces n’est pas toujours tolérée- car moins efficace en cas de chute).
  • Une dorsale, pas celle que vous avez dans votre blouson en mousse, une vraie dorsale qui protège l’intégralité de la colonne, avec un bon maintien à bretelles et ceinture.
  • Des bottes montantes protégeant la cheville et le tibia (si vous en utilisez déjà sur route, elles feront l’affaire aussi sur circuit).

Le budget pour un équipement de qualité peut faire un peu peur mais normalement vous possédez déjà une bonne partie de cet équipement pour rouler sur route, sachez que vous pouvez très bien regarder du côté de l’occasion pour une combi, cela permet de faire souvent de bonnes affaires sur du top matos ! Gardez à l’esprit que votre vie n’a pas de prix !

Pour le transport de la bécane surtout si elle est faite que pour la piste, il est impératif d’avoir un moyen de transport, remorque ou camion, c’est le budget qui vous guidera dans ce choix. N’oubliez pas non plus les accessoires utiles : béquilles de stand, jerrican d’essence, sangles a cliquet, quelques outils et pièces de secours pourront vous sauver votre journée !

Pensez aussi à prendre de quoi boire et manger tout au long de la journée, surtout s’il fait bien chaud, des sous vêtement de rechange voir des affaire de douche car en général vous avez des douches à disposition, un vrai confort quand vous avez passé toute la journée dans votre combi sous 30° ! Idéalement allez-y au moins avec un ami, c’est toujours plus sympa et cela facilite le chargement et déchargement de la moto par exemple.

En espérant vous avoir donné envie et toutes les clés afin de vous lancer sur circuit, n’hésitez pas pour toute autre question !

GAZ !

Honda 600 CBR FS 2002

Salut les fous de la poignée !
Comme vous le savez peut-être je suis un passionné de moto et dans l’essai du jour nous allons nous
intéresser à une moto que je possède, la Honda 600 CBR FS millésime 2002.
Vous me direz que cette moto est aujourd’hui dépassée, c’est sûr qu’en 16 ans certaines évolutions
sont passées par la notamment en matière d’électronique embarquée mais vous allez voir que cette
mamie en a encore sous la culasse !
En selle à l’arrêt le poids contenu de la machine ne déséquilibre pas le pilote, la moto est assez
courte, ce qui facilite les manœuvres à l’arrêt pour sortir du garage par exemple.
Contact : tout s’allume sur le tableau de bord comme par magie, on appuie sur le démarreur et c’est
parti, on laisse chauffer 2-3 minutes la moto (équipée d’un starter automatique bien pratique), et
une fois que le ralenti s’est stabilisé on peut y aller tranquillement sur les premiers km (faire tourner
à l’arrêt un moteur pendant 10min ne sert a rien, c’est roulant cool que toute la mécanique va
monter jusqu’à sa température optimale de fonctionnement). Une fois arrivé à cette température on
peut commencer à allumer mais pas trop non plus nous sommes sur route !
En terme de pilotage la moto s’avère facile a prendre en main, les commandes tombes bien, nous
sommes sur une sportive donc position sur l’avant oblige mais ce n’est pas trop radical non plus.
Attention quand même aux grands gabarits qui pourraient être recroquevillés et pas très à l’aise
donc !
La partie cycle est géniale quel que soit le type de route et le type de conduite, l’empattement court
et le châssis bien rigide permettent de placer la moto là où l’on veut et de pouvoir attaquer franco
dans les virages !
Coté moteur on est sur une 600 sport donc c’est assez creux en bas mais passé les 8000 tours /min ça
pousse et les quelques 110cv de cette mémère répondent encore bien présents jusqu’à la zone
rouge culminant a … 14 500 tours /min ! Inutile de vous dire qu’à ces régimes là et dès le second
rapport vous pouvez dire adieu à votre permis en cas de photo ! Une machine qui de nos jours se
destine plus à la piste qu’à un usage quotidien (test sur piste à venir prochainement).
Coté freinage il est correct pour un usage routier, montage de durites aviation impératif pour un
usage piste cependant !
Pour ce qui est de la balade en duo on passera notre chemin, la petite selle passager perchée assez
haut et les reposes pieds très hauts ne sont pas une invitation au long voyage, surtout que le passage
haut de la ligne d’échappement n’est pas forcément très agréable sous la cuisse droite …
Pour conclure ce test, cette petite sportive est encore dans le coup pour les budgets assez limités
(comptez quand même entre 3000€ et 4000€ pour une en bon état d’origine), avec un look très
sympa, une super partie cycle et un moteur nerveux a souhait, elle peut s’avérer une arme
redoutable sur piste avec un peu de préparation et les bons réglages !
Attention a ne pas mettre entre toutes les mains, respectez le code de la route et roulez équipé !
Gaz.

Les + :
– Look

– Moteur nerveux
– Prise en main

Les –
– Position fatigante sur les longues distances
– Confort du passager